Loi Pinel Plus (+) : ce qui change à partir de 2023

Fin 2022, le dispositif de défiscalisation immobilière Pinel prendra fin. Mais rassurez-vous, il est remplacé par la loi Pinel Plus ou encore Pinel +. Les investisseurs continueront à bénéficier de l’avantage fiscal prévu en cas d’achat immobilier dans une zone géographique dite tendue. Cela dit, les conditions d’éligibilité et le montant de la déduction d’impôt évoluent. Alors qu’est-ce qui change avec la loi Pinel + ? C’est ce que nous allons voir.

loi-pinel-plus.jpg

Loi Pinel +, la continuation du dispositif Pinel

En remplacement de la loi Duflot, la loi Pinel a été mise en place en 2014 afin de dynamiser le marché immobilier dans les zones tendues. Ainsi, les investisseurs qui achetaient dans des secteurs géographiques où la demande locative était plus forte que l’offre ont la possibilité de bénéficier de réduction d'impôt.

Mais ce dispositif n’est pas éternel. S’il a été prolongé par la loi de finances 2021 pour l’année 2022, il sera remplacé par la loi Pinel Plus dès 2023.

Rappel sur le dispositif Pinel

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation pour les investisseurs en immobilier locatif. Mais pour bénéficier de ces avantages fiscaux, l’acheteur doit respecter certaines conditions :

  • Le logement : ce sont les logements à usage d’habitation qui sont concernés. Et surtout, ceux qui se trouvent dans un bâtiment collectif. Les maisons individuelles en sont donc exclues. Par ailleurs, le logement doit servir de résidence principale au futur locataire.
  • Le type d’investissement : le dispositif fiscal concerne les logements neufs, en l’état de futur achèvement, ou les logements anciens. Ces derniers doivent être réhabilités afin de bénéficier des mêmes performances énergétiques qu’un bien immobilier neuf.
  • Les ressources du locataire : outre la dynamisation du marché locatif, l’objectif de la loi Pinel est également de favoriser l’accès au logement pour tous. Ainsi,les futurs locataires doivent avoir des revenus inférieurs aux plafonds de ressources prévus.
  • Le loyer : l’investisseur ne peut fixer un loyer mensuel au-dessus de certains plafonds.
  • La durée de location : le propriétaire bailleur doit s’engager sur un contrat de bail d’une durée minimum de 6 ans.
  • La zone Pinel : l’idée est alors de favoriser l’achat de biens immobiliers dans les zones géographiques les plus tendues.

Le prolongement du dispositif Pinel

À l'origine, la loi de Finances 2021 devait abroger la loi Pinel. Finalement, l’investissement locatif Pinel prendra fin à la fin 2022. À la place, c’est le dispositif Pinel Plus qui verra le jour pour 2023 et 2024.

Malgré ce changement de nom, les principes fondateurs de la loi Pinel restent toujours présents.

Avec ce nouveau dispositif, il s’agit surtout de mettre en place la transition vers la fin du programme locatif. À ce titre, Pinel Plus se veut plus clair, à la fois pour les professionnels de l’immobilier, mais également pour les futurs investisseurs.

Ce qui change avec la loi Pinel Plus ?

Si pour le moment, tous les contours de la loi Pinel + ne sont pas encore établis, nous avons déjà plusieurs informations concernant ce dispositif. Voici ce qu’il faut retenir.

Un dispositif éco responsabilité

La loi Pinel Plus va encore plus loin que son prédécesseur, aussi bien au niveau du respect de l'environnement et de la qualité des logements.

Et pour cause, le dispositif prend en considération la réglementation environnementale 2020 des bâtiments neufs (RE 2020) concernant la performance énergétique des biens immobiliers. L’idée est alors de construire ou de rénover des logements écologiques permettant aux ménages de réduire leur consommation d’énergie.

En outre, la qualité d’usage figure également parmi les critères essentiels. À ce titre, les logements entrant dans le dispositif Pinel + doivent respecter les conditions suivantes :

  • La surface :
    • T1 : minimum 28 m2
    • T2 : minimum 45 m2
    • T3 : minimum 62 m2
    • T4 : minimum 79 m2
    • T5 : minimum 96 m2
  • L’exposition : les logements comportant 3 pièces ou plus doivent impérativement avoir une double exposition (minimum).
  • L’espace extérieur : chaque logement doit avoir accès à un espace extérieur (balcon, cour intérieure, jardin, …).

dispositif-pinel-plus.jpg

Ces critères ont été définis dans le cadre de la démarche “Habiter la France de demain”.

Des réductions d'impôt dégressives

Pour les investisseurs, les réductions d'impôt sont néanmoins moins intéressantes qu’avec le dispositif Pinel.

Voici les montants des déductions fiscales à prévoir :

Déductions fiscales

Bail de 6 ans

Bail de 9 ans

Bail de 12 ans

Loi Pinel

12 %

18 %

21 %

2023

10,5 %

15 %

17,5 %

2024

9 %

12 %

14 %

Cela dit, les taux de réduction d'impôt prévus par la loi de défiscalisation Pinel pourront continuer à s’appliquer pour les logements  présentant des performances énergétiques exceptionnelles, ou pour ceux situés dans les quartiers prioritaires.

Quid de la loi Pinel après 2024 ?

À l’origine, le dispositif Pinel avait pour objectif de désengorger les zones tendues. Avec plus de 25 % des ventes Pinel dans ces secteurs géographiques, on peut dire que la mission est réussie.

C’est justement pour cette raison que le projet super Pinel a été mis en place. Il constitue la transition parfaite vers la fin du dispositif.

Et même s’il ne sera plus possible de bénéficier de ses avantages fiscaux après le 31 décembre 2024, d’autres mesures verront sûrement le jour pour favoriser l’investissement locatif.

Profiter de l’investissement Pinel + pour votre achat immobilier

Que vous souhaitiez acheter en 2022 ou à partir de 2023, la question de la rentabilité est primordiale. Et pour cela, vous devez choisir le bon régime fiscal. Si le dispositif Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction fiscale importante, ses contraintes peuvent limiter votre rentabilité.

Alors pour savoir si votre investissement immobilier locatif sous Pinel + vaut le coup, il faut d’abord étudier la rentabilité.

Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de vous perdre dans des calculs mathématiques à rallonge pour sélectionner le meilleur régime fiscal. Avec Horiz.io, vous calculez votre rentabilité simplement. Comment ? Grâce à notre simulateur en ligne. Nous prenons en compte votre situation personnelle, le bien immobilier (prix d’achat, montant des loyers et charges locatives), les différents régimes d’imposition, le crédit immobilier, etc. Cela nous permet de vous donner une estimation de votre rentabilité mensuelle. Vous saurez alors si investir en loi Pinel Plus est une bonne affaire.

Je simule ma rentabilité locative »

Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0

Commentaires

0 commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.